Les différentes façons de définir le SWOT

Si vous avez déjà travaillé sur le positionnement stratégique d’une entreprise alors, vous avez sûrement dû être confronté à la matrice SWOT. Le SWOT est un outil puissant permettant aux entreprises, quelle que soit leur taille de préparer la stratégie marketing et commerciale d’un projet ou bien d’une entreprise.

Il permet en effet d’identifier les options stratégiques d’un projet ou d’une entreprise en se basant sur les facteurs internes et externes à celle-ci. Découvrez les différentes manières de définir le SWOT dans ce guide.

Lire également : Comment bien gérer son espace de travail ?

La force ou Strengths

Le premier facteur de la matrice SWOT à prendre en considération est le S ou les forces. La démarche est, en effet, très simple : il vous suffit d’identifier puis d’évaluer les forces dont dispose votre projet ou votre entreprise pour développer votre activité. Il faudra pour ce faire observer toutes les facettes de l’activité : commerce, gestion, management, administratif

Les forces repèrent et synthétisent ce que votre entreprise ou projet réussit le mieux. Il s’agit des caractéristiques ainsi que des fonctionnalités représentant une valeur ajoutée pour votre offre client.

A lire également : Agencement petite boulangerie : bien aménager pour l'ouverture

Cela peut être un élément tangible tel qu’un emplacement, un produit ou un savoir-faire spécifique ou même quelque chose d’intangible telle que la réputation d’une marque d’entreprise, un réseau ou une offre de service particulière. Cela peut également concerner votre personnel, vos ressources humaines ou votre capacité managériale : un bon leadership ou une équipe d’ingénieurs efficace par exemple.

La faiblesse ou weaknesses

Une fois que vous avez terminé avec le repérage de vos forces, vous devrez ensuite prendre du recul et vous laisser guider par votre esprit critique pour identifier les points faibles de votre projet ou de votre entreprise. N’hésitez surtout pas à faire appel à des regards extérieurs comme par exemple un entourage de confiance ou bien votre personnel.

Qu’est-ce qui retient ou freine le potentiel de votre projet ? Il peut s’agir de contraintes liées à la finance, à la technique, à la géographie, à la réglementation… ou encore de difficultés organisationnelles.

Ce second élément de l’étude SWOT ne doit pas exclure les faiblesses de l’entreprise par rapport aux concurrents ou aux innovations de son secteur d’activité. On peut notamment imaginer cette situation en prenant l’exemple d’une forte concurrence qui empêcherait la possibilité de développement une Proposition de Vente Unique (PVU) clairement définie. Il faut dire que la présence d’un trop grand nombre d’acteurs sur un marché ne facilite pas la différentiation commerciale.

Les opportunités ou opportunités

Une stratégie est avant tout fondée sur les forces ainsi que les faiblesses dont dispose l’entreprise, mais aussi sur les différentes opportunités qui se présentent à elle et sur les risques auxquels elle est exposée. Les opportunités de même que les menaces sont deux éléments externes à une société, des éléments ou événements sur lesquels cette dernière n’a que peu ou pas de contrôle/ d’influence, mais qu’elle doit prendre en considération pour assurer son développement économique.

différentes façons de définir le SWOT

Les Opportunités ou Possibilités représentent les éléments externes qui peuvent aider dans le cadre du développement de l’activité. Une opportunité constitue une possibilité de développement commercial identifiée mais qui n’a pas encore été exploitée.

Une société qui n’arrive pas à traiter convenablement l’ensemble des contacts ou des prospects générés par son équipe marketing détient ainsi une opportunité de développement commerciale identifiée. De même, l’entreprise ou la start-up qui met en place une innovation permettant de gagner de nouveaux marchés est une autre forme d’opportunité.

En somme, au sein d’un SWOT, les possibilités représentent tout ce qui est susceptible de permettre le développement d’un projet, dynamiser une activité commerciale ou améliorer les ventes. Cela inclut toutes les démarches permettant de développer votre activité, assurer la croissance de votre entreprise ou vous aider à atteindre vos objectifs.

Les Menaces ou Threats

Le dernier élément à prendre en compte pour réaliser un SWOT concerne les Menaces pesant sur l’entreprise. Elles désignent tout ce qui crée un risque pour le développement de l’entreprise, sa croissance commerciale ou ses possibilités de succès.

Ce sont des facteurs assez diversifiés tels que l’émergence de nouveaux concurrents, la variation de la réglementation, des risques financiers externes (bulle financière ou immobilière) de même que tout ce qui est susceptible de compromettre le futur de votre société ou de votre projet de création.

Les facteurs internes du SWOT

Les forces ainsi que les faiblesses sont considérées comme étant les facteurs internes puisqu’elles découlent de décisions stratégiques, managériales ou organisationnelles prises sous le contrôle du dirigeant ou de son équipe.

L’accueil client, le taux de SAV important ou le taux de renouvellement de clientèle sont définis comme des facteurs devant être sous le contrôle de votre entreprise. Par conséquent, ce sont des facteurs internes.

Les facteurs externes

A l’inverse, certains facteurs ne peuvent pas être contrôlés par une entreprise. Les menaces météorologiques, l’évolution de la réglementation ou la venue de nouveaux concurrents sont considérés comme une menace dans l’analyse SWOT. C’est dans ce cas qu’on parle de facteurs externes.