Découvrez le salaire d’un géomètre topographe

D’une façon générale, le géomètre topographe s’occupe de la délimitation des parcelles ainsi que de l’établissement des cartes et des plans. Il gagne un salaire qui peut être défini en fonction de son niveau d’expérience. Dans cet article, vous découvrirez le salaire d’un géomètre topographe.

 Salaire d’un géomètre topographe 

Comme énoncé précédemment, le salaire d’un géomètre topographe dépend de son niveau d’expérience. En effet, le professionnel peut toucher environ 1 750 € bruts par mois. Il peut donc se retrouver à approximativement 1 420 € nets par mois. Entre 4 et 9 ans, le professionnel est considéré comme étant en milieu de carrière. Il peut toucher à ce niveau 1 970 € nets par mois, soit 23 640 € nets par an.

A lire également : Comment un logiciel de géolocalisation peut-il changer la vie de votre entreprise ?

En revanche, un géomètre topographe expérimenté peut gagner à la fin du mois un salaire de 3 180 €. Ce sont les professionnels ayant une expérience professionnelle de 10 à 20 ans qui gagnent cette échelle de salaires. Cependant, un professionnel en fin de carrière (plus de 20 ans de carrière) peut gagner un salaire plus élevé. Son salaire moyen mensuel est estimé à 3 520 € nets par mois. Il faut remarquer que le salaire d’un géomètre topographe peut être fonction de son évolution.

Évolution de carrière d’un géomètre topographe 

Outre le niveau d’expérience, le salaire d’un géomètre topographe dépend de son évolution de carrière. Il peut donc parfaire sa formation et, de ce fait, augmenter ses prétentions salariales. Il peut également passer des tests pour travailler avec les entreprises ou d’autres entités juridiques comme les collectivités territoriales. Dans ce cas, il gagne beaucoup plus d’argent.

A lire aussi : Meilleures techniques pour maximiser vos gains des paris sportifs

Formation pour devenir géomètre topographe

Il existe différents niveaux pour devenir géomètre topographe. Le niveau minimum requis est le “BAC Pro Technicien géomètre-topographe”. Ce diplôme s’obtient 3 ans après la classe de la troisième. Le lycéen qui entend passer ce BAC doit se spécialiser à partir de la classe de seconde dans les Métiers des études et de la modernisation numérique du bâtiment.

Après ce BAC, l’étudiant doit se spécialiser au cours de son cursus soit dans la branche du BTS Métiers du géomètre-topographe et de la modernisation numérique », soit celle du « Titre professionnel de géomètre-topographe ». Si la première spécialité est ouverte à tout titulaire d’un baccalauréat, la seconde est limitée aux étudiants ayant un BAC à forte dominante scientifique.

Chacun des BTS est accessible sur sélection. L’étudiant est donc appelé à constituer un dossier. Il peut parfois subir un test d’entrée ou un entretien de motivation. Une fois admis, la formation à la profession de géomètre topographe débute en bonne et due forme. Elle dure deux ans, lesquels sont assortis d’une période de travaux de terrain et de stage qui varie entre 3 et 4 mois. Néanmoins, les étudiants qui le souhaitent peuvent continuer la formation pour obtenir une licence professionnelle (géométrie et environnement).

Pour finir, certaines qualités sont requises pour devenir géomètre topographe. Parmi celles-ci, il convient de mentionner la capacité à faire face aux imprévus. Une personne qui envisage de devenir géomètre topographe doit avoir une bonne maîtrise des outils de mesure et de la rédaction des rapports. Elle doit avoir des compétences en calcul et savoir travailler en équipe ou en solo.