Comment calculer son solde intermédiaire de gestion ?

Indispensable à l’évaluation de la santé financière de l’entreprise, la comptabilité est l’un des axes sur lesquels les décideurs s’appuient pour mieux orienter leurs décisions stratégiques. L’outil comptable le plus indiqué à cet effet est le solde intermédiaire de gestion. Décliné en huit indicateurs de performances, il se concentre sur les produits et les charges de l’entreprise pour évaluer sa compétitivité et ses résultats. Pour bien exploiter le solde intermédiaire de gestion, il faut toutefois premièrement en réussir le calcul. Ce guide vous indique comment procéder pour y arriver.

Quels sont les soldes intermédiaires de gestion et pourquoi les calculer ?

Les soldes intermédiaires de gestion représentent des recoupements du résultat de compte d’une entreprise au terme d’un exercice comptable. Ils sont au nombre de huit. Leur calcul se fait selon des formules spécifiques en fonction de l’élément que chaque solde intermédiaire permet d’apprécier. Il est possible de les exprimer en pourcentage ou en valeur absolue. Le calcul du solde intermédiaire de gestion met en lumière la performance de production de l’entreprise et expose sa place face à la concurrence. Les soldes intermédiaires de gestion sont aussi révélateurs des freins à la production et à la rentabilité.

A découvrir également : Création d'entreprise : les étapes incontournables

Calcul de la marge commerciale

La marge commerciale est le premier solde intermédiaire de gestion. Pour déterminer sa valeur, il suffit de soustraire le coût d’achat des produits vendus au prix de vente des marchandises. Cet indicateur est exclusivement exploitable par les entreprises commerciales.

Calcul de la production de l’exercice

C’est les entreprises de production ou de service, le calcul se concentre plutôt sur la production de l’exercice. Pour trouver la valeur du solde intermédiaire de gestion ici, il faut soustraire le coût d’achat des matières premières à la production de l’exercice. Cette dernière comprend les productions vendues, stockées et immobilisées.

A découvrir également : Créer un blog rentable en quelques mois : nos conseils

Calcul de la valeur ajoutée

La valeur ajoutée est sans doute le solde intermédiaire de gestion le plus connu. Son calcul permet de déterminer l’enrichissement réalisé par l’entreprise au cours de l’exercice. Pour l’obtenir, il faut faire la somme de la marge commerciale et de la production de l’exercice. On soustrait ensuite au résultat obtenu les consommations provenant de tiers réalisées durant l’exercice comptable.

Calcul de l’excédent brut d’exploitation

L’excédent brut d’exploitation est un solde intermédiaire de gestion assez intéressant. Pour le calculer, il faut dans un premier temps ajouter les subventions à la valeur ajoutée. Du résultat obtenu, on soustrait dans un second temps les taxes et impôts ainsi que les charges de personnel.

Comment calculer son solde intermédiaire de gestionn

Calcul du résultat d’exploitation

Deux solutions s’offrent lors du calcul du résultat d’exploitation. La méthode la plus facile consiste à soustraire les charges d’exploitation des produits d’exploitation. Le deuxième procédé fait intervenir plusieurs autres facteurs. Seuls les experts s’en servent en raison de sa complexité.

Calcul du résultat courant avant impôts

Le résultat courant avant impôts présente le montant que l’entreprise tire de son exercice avant l’imposition. Pour calculer ce solde intermédiaire de gestion, il faut faire la somme du résultat d’exploitation et du résultat financier.

Calcul du résultat exceptionnel

Avant-dernier solde intermédiaire de gestion, le résultat exceptionnel s’obtient grâce à la soustraction des charges exceptionnelles des produits exceptionnels. Cet indicateur de performance se consacre donc sur les activités exceptionnelles que l’entreprise peut parfois réaliser dans son exercice comptable. Pour autant, il ne doit pas être négligé.

Calcul du résultat net de l’exercice

Le dernier solde intermédiaire de gestion est le résultat net. Pour l’obtenir, il faut d’abord additionner le résultat avant impôts et le résultat exceptionnel. Du produit de cette addition, il faut ensuite soustraire l’impôt sur les bénéfices ainsi que la participation des employés. Le montant obtenu au terme de l’opération est le résultat net de l’exercice comptable.

Obtenir de l’assistance dans le calcul du solde intermédiaire de gestion

Pour calculer le solde intermédiaire de gestion, il faut calculer un à un les 8 soldes présentés plus haut avec leurs formules. Les résultats obtenus doivent ensuite être présentés dans un tableau afin d’en faciliter la lecture et l’exploitation. On parle de tableau de solde intermédiaire de gestion.

En principe, ce tableau est assez à remplir. De nombreuses illustrations sont sur internet. N’hésitez pas à vous en inspirer pour réussir le remplissage du TSIG. Si vous ignorez comment monter le tableau, aucune inquiétude. Des modèles de TSIG au format excel sont disponibles en téléchargement sur le web. Adoptez-les puis remplissez-les en moins de 5 minutes après vos calculs.

Les explications réalisées plus haut révèlent que le calcul du solde intermédiaire de gestion n’est pas aussi complexe qu’il n’y paraît. Tout de même, il arrive que certaines entreprises aient beaucoup de mal avec cette action comptable. Si votre société se retrouve face au même problème, déléguez la tâche à un spécialiste.

Faîtes appel à un expert-comptable qualifié qui se chargera de vous réaliser un calcul juste de votre solde intermédiaire de gestion. Pensez aussi à vous faire former avec vos collaborateurs pour maîtriser la tâche et pouvoir la réaliser sans intervention extérieure à l’avenir.