Qui peut faire une formation continue ?

La formation continue concerne les adultes ayant quitté la formation initiale et désirant gagner de nouvelles aptitudes ou compétences. Grâce à la formation continue diplômante, la formation professionnelle continue évoque la possibilité de faire progresser sa carrière.

Quelques mots sur la formation continue

Une nouvelle définition de l’action de formation a été initiée par la loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel. En effet, la loi englobe les actes d’apprentissage et a substituer le terme « formation professionnelle continue » avec « formation professionnelle » au sein du code de travail.

A découvrir également : Comment gagner de l'argent sur Internet ?

La formation professionnelle continue cadre dans le système de formation tout au long de la vie, un droit pour tout le monde. En fonction de votre statut, vous pourrez bénéficier des facilités d’accès à la formation continue. Il y a notamment la formation continue des salariés du privé et la formation continue de la formation publique à destination des agents du public qui permet à ces derniers de tirer avantage d’un agencement de leur emploi du temps.

Il y a aussi la formation continue demandeur d’emploi qui permet aux personnes en recherche d’emploi de tirer avantage de quelques aides pour subventionner la formation, mais également de mettre leur projet sur pied. En ce qui concerne le fonds d’assurance formation, il s’adresse aux personnes non salariées qui ont concouru au financement de la formation continue.

A lire également : Les missions d'un rédacteur web

La formation professionnelle continue : les divers types

En fonction de vos objectifs, il y a plusieurs types de formation professionnelle continue. En effet, dans le cas où vous désirez évoluer dans votre carrière mais n’avez aucune idée de la formation à choisir, vous devez réaliser un bilan de compétence. Dans le cas où vous n’êtes pas à votre aise dans la réalisation de vos tâches, vous devez opérer une remise à niveau. Par ailleurs, une formation pré-qualifiante est nécessaire dans le cas où vous désirez poursuivre une formation mais ne disposez pas des compétences nécessaires pour pouvoir entrer en formation.

Vous pouvez aussi suivre une formation de perfectionnement dans le cas où vous désirez avoir une évolution de carrière. En outre, une mise à jour est nécessaire afin de pouvoir suivre le rythme dans un monde professionnel où tout change. En ce qui concerne la formation qualifiante, elle permet à un salarié de progresser dans son métier. Généralement de courte durée, elle donne lieu à un certificat d’aptitude ou une attestation de stage relatif au milieu professionnel. Ces documents sont admis par les employeurs.

Formation continue : compte personnel d’activité

Le CPA ou compte personnel d’activité entré en usage en janvier 2017 rassemble les droits sociaux qui permettent de faire progresser la carrière de chacun. Il permet de solliciter les droits obtenus au titre du compte personnel de formation ou CPF, du compte professionnel de prévention ou C2P ainsi que du compte engagement citoyen ou CEC dans le but de suivre des formations.

A compter du 19 janvier 2017, le CPA est accessible aux fonctionnaires et aux ouvriers des établissements industriels de l’Etat des 3 fonctions publiques ainsi qu’aux agents contractuels. Le compte personnel d’activité des fonctionnaires contient uniquement le CEC et le CPF. Depuis 2018, leur CPF est systématiquement approvisionné.

À compter du 1er janvier 2019, le CEC et le CPF sont crédités en euros mais plus en heure, conformément à la loi  n° 2018-771 du 5 septembre 2018. Le taux de conversion des heures du CPF s’élève à 15 €, tandis que celui des heures obtenues grâce au CEC est déterminé à 12 €.

Les personnes désirant se servir de leur CPF afin de se former aux métiers tactiques du numérique, notamment les créateurs et administrateurs d’un site internet entre autres ont la possibilité de bénéficier d’une subvention supplémentaire de l’état. Dans le cas où le solde CPF est déficient, l’abondement est amorcé. La prise en charge est à hauteur de 10% du reste à payer, néanmoins, cet appoint est soumis à un plafond de 1000 € par dossier.