Comment faire une bonne analyse de l’existant pour améliorer votre entreprise

L’analyse de l’existant est une phase de projet. Au cours de celle-ci, le Bisiness Analyst effectue un audit des processus et des solutions informatiques qui existent. Lorsque celle-ci est bien faite, elle permet d’améliorer votre entreprise. Mais, une question se pose cependant. Il s’agit de savoir comment faire une bonne analyse de l’existant pour améliorer votre entreprise. Nous vous donnons les détails.

Effectuer une bonne collecte d’information

C’est la première étape. En effet, vous devez avant tout identifier les données et les informations pertinentes à collecter. Ceci évidemment en fonction des objectifs de votre analyse. Pour cela, vous pouvez utiliser différentes sources, notamment les documents internes, les sondages, etc. Enfin, il faudra veiller à ce que les informations collectées soient fiables et à jours.

A découvrir également : Contrat de prestation freelance : astuces et conseils essentiels

Faire l’identification des forces et des faiblesses de l’entreprise

La collecte d’information n’est pas sans utilité pour l’entreprise. En effet, grâce à elle, vous pourrez identifier les forces et faiblesses de l’entreprise. Vous devez juste analyser les données collectées pour identifier les domaines ou votre entreprise excelle et ceux qui ont besoin d’amélioration. Ensuite, il faudra examiner les performances de l’entreprise, sa compétitivité sur le marché, etc. Enfin, vous devrez faire ressortir les faiblesses comme les problèmes de ces gestions, les inefficacités opérationnelles et bien d’autres.

Faire une étude de l’environnement externe de l’entreprise

À cette étape, vous devez analyser l’environnement dans lequel évolue l’entreprise. Ceci en prenant en compte les facteurs économiques, sociaux, technologiques, politique ainsi que ceux légaux pouvant influencer sa performance. Vous devez également identifier des opportunités exploitables par l’entreprise et les potentielles menaces à sa compétitivité.

A découvrir également : Comment fonctionne Arkevia ?

Procéder à l’analyse des processus et des systèmes de l’entreprise

Ici, vous devez évaluer les processus et les systèmes existants au sein de l’entreprise pur déterminer ses point faibles, ses goulots d’étranglement et ses possibilités d’amélioration. Ensuite, il sera utile d’examiner le flux de travail, les méthodes de production, la gestion dès stocks, le chaîne d’approvisionnement, etc. Pour finir, il sera pertinent de déterminer les processus pouvant être optimisés, automatisés ou même améliorer dans le but d’accroître l’efficace de l’entreprise.

Faire une évaluation des ressources humaines

Pour une bonne analyse de l’existant d’une entreprise, vous devez aussi analyser les ressources humaines. Ainsi, il faudra étudier les compétences, les connaissances et les capacités du personnel de l’entreprise. Ensuite, il faudra identifier les domaines ou un renforcement de compétence ou une formation est nécessaire. Enfin, vous devez évaluer le moral des employés, la satisfaction au travail et l’efficacité de la collaboration et de la communication au sein de l’entreprise. 

Effectuer une analyse financière de l’entreprise

Ici, il est nécessaire d’identifier les performances financières de l’entreprise. Mais ce n’est pas tout. Vous devez aussi identifier ses indicateurs clés et les comparez aux normes de l’industrie. Ensuite, vous devrez déterminer les domaines de l’entreprise ou des améliorations financières sont utiles. Pour finir, il faut évaluer la rentabilité des produits ou services de l’entreprise et analyser sa structure de financement.

Faire une synthèse des résultats

Si vous avez mené à bien toutes ses étapes, il est temps d’effectuer une synthèse des résultats. En effet, après avoir recueilli et analyser les informations pertinentes, vous devez les synthétiser. Pour cela, il faut identifier les domaines prioritaires ou des améliorations doivent être apporté et mettre en évidence les problèmes majeurs à résoudre. Vous devez aussi identifier les opportunités et les avantages compétitifs que l’entreprise peut exploiter.