Processus d’outplacement : que savoir ?

Processus d’outplacement : que savoir ?

Perdre son emploi n’est pas une situation facile à vivre. Le licenciement n’est pourtant pas un acte fantaisiste. Il peut résulter de problèmes économiques comme la faillite, ou parfois d’événements imprévus comme la crise du coronavirus.

Il existe cependant quelques procédés qui permettent d’amoindrir l’impact que peut avoir la perte d’un emploi dans un certain contexte. L’outplacement est l’un d’eux. Nous vous invitons à le découvrir dans cet article.

Lire également : Protection domicile : le coffre-fort, un véritable allié sécurité

Qu’est-ce que l’outplacement ?

Encore appelé reclassement externe, l’outplacement est une approche utilisée pour se repositionner après la perte d’un emploi. Introduit en France depuis les années 80, ce processus peut se mettre en œuvre après la démission d’un travailleur, ou en cas de licenciement pour raisons économiques.

Rien n’oblige l’employeur à recruter un expert pour faire de l’outplacement pour les employés qu’il a licenciés. Il y sera néanmoins contraint lorsque le licenciement concerne plus d’une dizaine de personnes.

A découvrir également : Pourquoi créer son site avec Wordpress

Dans certains cas, le travailleur peut lui-même décider d’initier cette approche pour augmenter ses chances de rebondir. De façon générale, l’outplacement est conduit par un consultant ou un cabinet spécialisé.

En France, 5 A Conseil est l’un des professionnels du domaine, en ce qui concerne notamment les femmes. Dans la pratique, le reclassement extérieur permet aux licenciés de retrouver dans un délai relativement court (9 à 12 mois) un emploi meilleur que celui qu’il a perdu.

Voilà pourquoi, il est plus efficace lorsqu’il s’agit d’un personnel d’un niveau de formation appréciable.

Comment cela se passe-t-il ?

L’outplacement commence par la sélection de la structure ou du spécialiste qui devra le conduire. Avant de choisir, vous devez vous assurer que le professionnel retenu ait les aptitudes nécessaires pour effectuer la tâche.

Le technicien de l’outplacement se sert de différents outils pour amener le licencié à mettre de son côté tous les atouts pour rapidement dénicher un nouvel emploi. L’une des activités principales du processus est le bilan des compétences.

Il s’agit d’un exercice qui permet d’établir le profil professionnel d’un individu afin de l’orienter sur le marché de l’emploi. Mais ce n’est pas tout.

Le consultant qui vous accompagne dans le processus d’outplacement utilise également des activités d’auto-évaluation, de tests divers, mais aussi une bonne communication. Il faut remarquer que dans le cas où l’outplacement est imposé à l’employeur, le choix du cabinet d’accompagnement lui incombe.

Les travailleurs peuvent cependant lui faire des propositions de consultants ou de structures à solliciter.

L’outplacement comment se passe-t-il ?

Qu’il soit effectué sur initiative personnelle, ou dans le cadre d’un renvoi collectif, le reclassement extérieur a des objectifs clairs. Les résultats à espérer sont :

  • Un nouvel emploi ;
  • Une reconversion professionnelle ;
  • L’entrepreneuriat ;
  • Une formation diplômante.

Quelle durée sa mise en œuvre ?

Le reclassement extérieur se met en œuvre sur une période comprise entre quelques semaines et un an. C’est en tout cas l’idéal souhaité. Vous devez cependant savoir que le tout dépend des secteurs d’activités.

Pour ne pas surcharger émotionnellement le licencié, les séances présentielles dans le cadre de l’outplacement ont lieu de façon hebdomadaire, ou mensuelle. Le reste peut se faire par les moyens électroniques courants de communications.

L’accompagnement du outplacement va parfois même au-delà de la réinsertion du travailleur.

Combien coûte l’outplacement ?

Le prix du reclassement varie selon les consultants, ou les cabinets. La prestation coute entre 2000 euros et 4000 euros par licencié lorsqu’elle est collective. La facture est plus variable quand le processus est fait de façon individuelle.

Elle oscille entre 3000 euros et environ 25 000 euros.       

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!