La visite médicale du travail

La médecine du travail organise des visites médicales régulièrement. Ces visites médicales permettent de vérifier les aptitudes physique et mentale des employés. Elles permettent de s’assurer que ces derniers sont en mesure de s’acquitter de leurs devoirs professionnels. Alors si vous êtes un salarié, il faut vous attendre à passer des visites médicales tout au long de votre vie en entreprise.

À quoi servent les visites médicales ?

Le principal objectif des visites médicales dans le cadre du travail, c’est de vérifier que les employés ne souffrent d’aucune maladie pouvant affecter leur aptitude à assumer leur poste de travail. Les médecins qui effectuent les consultations peuvent quelques fois faire des suggestions pour améliorer les conditions de travail du personnel de l’entreprise. Ils gardent un œil sur l’évolution de leurs capacités durant tout au long de leur carrière. D’après le cadre règlementaire, un salarié est tenu de passer une visite médicale au moins une fois tous les deux ans. Une fiche d’aptitude est remise à l’employeur et au salarié, à la fin de chaque visite. Ces professionnels de santé peuvent également être sollicités pour une contre-visite médicale.

A lire également : Comment créer une marque puissante pour votre entreprise?

La visite médicale d’embauche

Dans la majorité des entreprises, chaque employé doit passer une visite médicale soit durant sa période d’essai soit dès son embauche. La visite médicale d’embauche peut être effectuée six mois ou un an après l’arrivée du salarié dans la société. La durée de l’attente dépend des conditions de recrutement. Pour un changement d’entreprise, l’examen se passe 6 mois après tandis que pour un changement de poste, la visite médicale se déroule un an après.

Les personnes handicapées et les femmes enceintes doivent passer leur visite médicale avant d’être embauchées. Cela permet de savoir s’ils sont en mesure d’accomplir les fonctions qui leur seront confiées. Ils ne pourront décrocher le boulot que s’ils ne sont pas déclarés inaptes.

A lire en complément : Quels sont les avantages d’un arrière-bar réfrigéré ?

La visite médicale de reprise du travail

Les employés qui sont en arrêt de travail ne peuvent reprendre la totalité de leurs fonctions que s’ils se soumettent à une visite médicale de reprise. Cette visite doit obligatoirement se faire dans les 8 jours qui suivent leur réintégration. Elle permet de s’assurer de la réelle aptitude du salarié. Le professionnel de santé réalise des examens complémentaires pour déterminer la nécessité de faire des aménagements spécifiques. C’est lui qui doit confirmer que l’employé est apte à reprendre le travail dans les mêmes conditions.

La visite médicale de prévention

La visite médicale de prévention est une étape essentielle pour les salariés. Elle a pour objectif de détecter d’éventuelles pathologies en relation avec le travail et d’améliorer la sécurité des employés sur leur lieu de travail. Cette visite doit être effectuée au moins tous les deux ans, ou plus si nécessaire. Elle permet aussi de vérifier que le collaborateur n’a pas été exposé à des produits toxiques susceptibles d’avoir un impact sur sa santé.

Le médecin du travail réalise pendant cette visite un examen médical complet afin de déceler toute maladie professionnelle ou non-professionnelle qui pourrait être liée au poste occupé par l’employé. Une attention particulière est portée aux risques psychosociaux tels que le stress, l’anxiété et la dépression.

Les résultats sont ensuite communiqués à l’employeur ainsi qu’à l’intéressé. Si des mesures doivent être prises pour garantir la santé et la sécurité du personnel, elles seront discutées lors d’une entrevue entre le médecin du travail et l’entreprise concernée.

Il faut effectuer cette visite médicale préventive obligatoire pour le bien-être physique et moral des salariés.

Dans certains cas, comme par exemple dans certains secteurs (bâtiment, travaux publics…), où les risques professionnels sont très élevés, il peut être judicieux d’organiser ces visites annuellement, voire même semestriellement. Effectivement, cela peut contribuer grandement à identifier rapidement les signaux faibles avant qu’ils ne se transforment en véritables crises sanitaires menaçant la vie des salariés.

Les obligations de l’employeur et du salarié en matière de visite médicale

Au-delà de l’importance de la visite médicale pour le bien-être des salariés, il faut rappeler les obligations légales qui incombent aux employeurs et aux salariés en matière de visite médicale.

L’employeur a pour obligation d’informer ses salariés sur leur droit à passer une visite médicale préventive. Il doit aussi organiser cette visite dans un délai raisonnable après l’embauche du collaborateur et lui donner toutes les informations nécessaires concernant son poste de travail. Si l’entreprise emploie plus de 50 personnes, elle doit nommer un médecin du travail afin qu’il réalise ces visites.

Le salarié, quant à lui, est tenu d’accepter la proposition faite par son employeur pour effectuer cette visite. Il doit aussi informer le médecin du travail s’il présente des symptômes particuliers liés à son état physique ou mental en relation avec sa profession.

En cas d’accident du travail ou de maladie professionnelle, une visite médicale de reprise devra être organisée avant que le collaborateur ne reprenne ses activités professionnelles habituelles. Celle-ci permettra au médecin du travail d’évaluer si l’état physique et/ou mental du collaborateur permet une reprise sans risques.

Si l’une des parties (employeur ou salarié) ne respectait pas ces obligations légales, cela pourrait entraîner des sanctions juridiques pouvant aller jusqu’à une amende voire même une peine pénale selon la gravité des manquements constatés.

La visite médicale du travail est un élément crucial pour assurer la santé et la sécurité des salariés. Elle s’inscrit dans une démarche de prévention qui permet d’éviter les risques professionnels et de détecter rapidement toute pathologie liée au travail.