Comment réussir son pari Mi-temps/fin de match ? Meilleurs conseils !

Comment réussir son pari Mi-temps/fin de match ? Meilleurs conseils !

De nos jours, il est possible de capitaliser sur des connaissances sportives en faisant usage du pari mi-temps/fin de match. Afin d’augmenter vos indices de rentabilité grâce à ce pari, vous devez utiliser certaines techniques. Découvrez ici quelques astuces pour réussir votre pari mi-temps/fin de match.

Connaitre les différentes combinaisons du pari mi-temps/fin de match

En général, le pari mi temps fin du match offre 9 possibilités de combinaisons. Il s’agit de :

Lire également : Trading, comment éviter les arnaques ?

  • 1/1 : ici, l’équipe qui joue à domicile doit s’imposer à la mi-temps pour remporter le match ;
  • N/1 : il est question d’un match nul entre les deux équipes à la première mi-temps. En fin de compte, l’équipe qui joue à domicile remporte le match ;
  • 2/1 : dans ce cas, même si l’équipe qui joue à l’extérieur mène à la mi-temps, il perd à terme du match ;
  • 1/N : aussi, même si l’équipe jouant à domicile mène à la mi-temps, elle concèdera un match nul en fin de compte ;
  • N/N : il est question d’un match nul aussi bien à la première mi-temps qu’en fin de match ;
  • 2/N : l’équipe qui joue à domicile gagne à la mi-temps, se fait rattraper en seconde période et s’en sort du match avec un score nul ;
  • 1/2 : l’équipe qui joue à domicile gagne à la mi-temps et perd en fin de match ;
  • N/2 : on assiste à un match nul pendant la première mi-temps, puis l’équipe jouant à l’extérieur gagne à l’issue du match ;
  • 2/2 : l’équipe évoluant à l’extérieur est menée à la mi-temps et gagne à l’issue du match.

Ces différentes combinaisons du pari mi-temps/fin match vous aideront à faire une idée de ce type de pari.

Établir les probabilités

La détermination des probabilités est la technique la plus utilisée lorsqu’il est question des paris sportifs. Elle peut se faire en se basant sur la loi de poisson qui convertit les statistiques en probabilité d’un évènement. Cette formule est pratique sur Excel. Elle se décline en Loi Poisson (X, moyenne, faux) et permet de déterminer les probabilités relatives à chaque évènement (X).

A lire également : Jeux d’argent en Suisse : État des lieux

Sachez que pour chaque pari, les 2 évènements ne sont pas indépendants. C’est ce qui rend le calcul complexe. Les probabilités sont à ajuster en tenant compte de plusieurs facteurs qualitatifs. Il s’agit de :

  • La forme du moment des équipes en jeu ;
  • La météo ;
  • L’enjeu du match ;
  • Les absences ;
  • La fatigue, etc.

C’est à cet instant que la subjectivité intervient. Toutefois, l’expérience et la connaissance du sport permettront de faire une large différence.

Sélectionner judicieusement les paris

Après l’obtention des probabilités, il est temps de classer les 9 paris de manière décroissante. Le premier pari est bel et bien le plus probable et le neuvième est considéré comme le moins probable. Par la suite, il faudra choisir les 6 premiers paris. Il est important dans ce cas de s’assurer que la somme des probabilités de ces 6 paris soit supérieure à 66 %. Au cas contraire, il est conseillé de ne pas participer au pari. Une fois le choix de paris est opéré, vous pouvez parier la somme dans chacun des 6 paris.

Show Buttons
Hide Buttons