Homeoffice : 5 astuces pour etre productif à la maison

Homeoffice : 5 astuces pour etre productif à la maison

Si tu veux rejoindre mon groupe privé et recevoir des astuces pour faire grossir ton audience, des idées pour créer de l’intéraction et de l’encouragement pour te lancer sans craindre les retours négatifs : Entre ton prénom + ton email préféré et clique sur “Allez hop .

Hello Eléonore, merci pour cet article inspirant et surtout pratique comme tu sais bien le faire 🙂
Je travaille en freelance de chez moi depuis le début de l’année donc j’ai encore peu de recul… Mais pour ma part ma solution pour avoir cette impression “d’aller” au boulot est d’amener ma femme prendre son bus comme ça je suis habillée et j’ai fait un mini-tour dehors (et parfois quelques courses). Quand on se met à télétravailler depuis son domicile, il faut faire cela en bonne intelligence et se créer un espace dédié uniquement à son activité professionnelle. C’est vraiment important de s’aménager un endroit spacieux, avec une bonne chaise confortable (ça coûte cher mais on y passe 8h par jour donc bon…), à un endroit idéal de sa maison (éviter d’être dos à une porte ou à une zone de passage principale). Avant je me fantasmais super sapée tous les jours avec un ptit dej de champion dans le bide à 9h maxi et je me retrouve quand même hyper souvent en total look pilou avec une tasse de thé froid à côté de l’ordi en ayant toujours pas déjeuné à 3h de l’après midi. Il y a toujours quelqu’un pour vous demander où vous en êtes (plus sur des groupes avec des amies proches quand même) et ça aide vraiment à se remotiver ou s’y remettre quand on a encore trop repoussé un projet perso.
Il est vrai qu’être salarié impose une routine plus hygiénique, et pourtant, bizarrement, je mange tout de même mieux depuis que je suis chez moi : fini les sandwichs rectangles ou salades suspectes de la supérette en bas des bureaux. La vache vous êtes vachement plus conciencieuse que moi, au début aussi je faisais gaffe, maintenant, les livreurs, les voisins, les facteurs, c’est tout comme, je les reçois que je sois en jean ou en combinaison koala 😀. Un mal fou à me motiver, surtout depuis début janvier (avec l’habituelle déprime hivernale qui a été costaud cette année)… j’ai un vrai problème d’auto-discipline et les objectifs à long terme me paraissent souvent trop éloignés… ce n’est pas de la flemme je pense mais plus une démotivation, une perte de confiance, qui créent une sorte de déprime qui m’empêche de me secouer…
Bref je me suis inscrite à ton petit groupe et j’ai aussi découvert ton podcast au passage, merci pour ça, et hop on se bouge . Si ce n’est pas la motivation qui manque ni même l’organisation, j’ai encore trop l’impression d’être moins productive que quand je travaillais (avec des petits objectifs à très courts terme tout au long de la journée il est vrai) et je culpabilise TOUS LES SOIRS de m’arrêter de bosser à 18h00 pour aller cherche mon fils chez la nounou, ce qui ne me poserait aucun soucis, je crois si ça avait été ainsi dans le passé (voire même l’inverse –> pause bien méritée pour la consacrer à ma famille). Si vous n’avez pas la main assez verte pour vous occuper de cette plante pendant plus d’une semaine, essayez quelque chose de résistant, comme un petit cactus ou une plante grasse, ou déplacez simplement votre bureau pour voir à l’extérieur. Au début je me mettais beaucoup de pression si je ne les tenais pas et je culpabilisais beaucoup de proscrastiner et d’être encore en pij à 14h et en même temps en faisant le bilan je me suis rendu compte que j’en faisais quand même pas mal et que finalement c’était ma manière de laisser libre court à ma créativité, d’attraper les idées comme elles viennent et d’avancer, mine de rien 🙂 Pas évident d’assumer cette liberté mais c’est tellement gratifiant . C’est pas plus ou moins compliqué je pense, mais l’atout majeur de pouvoir organiser ta journée compte double avec un bébé parce qu’on peut vraiment en profiter beaucoup plus qu’un parent qui a des horaires de bureau. Préférez un espace avec de la luminosité, qui permet de mettre un grand bureau, avec une chaise confortable et qui laisse de l’espace pour pouvoir bouger dans la pièce sans se cogner dans tous les coins.

A lire également : BlackJack, comment jouer comme un professionnel

Chose marrante, j’ai toujours pensé que j’étais pas du matin, parce que le soir je suis toujours super créative etc… Puis j’ai découvert en me calant sur le rythme de mon copain, qu’en fait quand je me lève tôt le matin, je suis super efficace physiquement parlant, je vais avoir la motiv de faire plein de choses. Si comme moi tu vis pas dans un manoir avec bureau dans l’aile ouest, tu as probablement ton bureau dans la pièce principale, tu travailles même probablement sur la table de la salle à manger entre le frigo et le canapé (ma place précise à la maison :D).

Ça prend du temps d’assumer ce statut, de faire comprendre aux proches qui téléphonent ou passent prendre un café, que là tu dois t’y remettre… Mais avec ces astuces (je fais aussi le truc des onglets. Difficile de bien cloisonner les choses quand tu écris pendant des heures à 2m de l’endroit où tu vas t’avachir en fin de journée pour mater une série (et puis du coup si tu fais 20 pas dans la journée c’est la folie). Et puis, même si je ne savais pas encore comment j’allais m’organiser pour ne pas passer mes journées à regarder des séries sous un plaid au lieu de travailler, je sentais que c’était fait pour moi. Mais c’est vrai que j’ai tendance à avoir des idées et savoir ce que je dois faire le soir… Du coup avant de dormir j’écris pleins de trucs et au final je me couche tard ^^.
Je suis 100% freelance depuis novembre dernier (j’étais en 4/5ème avant), j’ai un bureau bien chouette, seulement je travaille depuis mon salon/séjour qui dispose d’une immense baie vitrée, car comme tu le mentionnes j’aime et j’ai besoin de lever la tête par moment et observer la nature qui m’entoure pour réfléchir, pour observer, pour profiter de ce jardin que je ne voyais pas vraiment avant (je vis à la campagne, je travaillais dans une grande ville auparavant), c’est vivifiant, ça fait du bien, et ça me permet surtout d’avoir mon quota de vitamine D quotidien.

A lire en complément : Top 5 des meilleurs espace de co-working dans Paris

Mais j’ai appris de mes 9 années de freelance, aussi je voulais donner un petit aperçu de ce qu’est souvent cette fameuse vie de freelance à la maison, débusquer les pièges qui s’y cachent et donner mes meilleurs trucs pour s’en sortir quand on travaille seul dans son salon . Bon j’avoue que les séances de ciné ou de piscine en plein milieu de la journée ont complètement disparu depuis un an, il faut que j’ai fini mon boulot avant d’aller la chercher, mais elles reviendront d’ici quelques années, j’en suis sûre. Donc quand tout va bien, je prends le temps de suivre un MOOC ou de m’abonner à une nouvelle chaîne mais la plupart du temps, comme c’est pour avant hier, je me trouve un petit tuto bien fait sur Youtube et en avant Guigamp. Ah oui j’ai un carnet d’organisation qui s’appelle “productivity planner” où il y a justement ces tâches mais c’est 1 – 2 – 2 (plus réaliste pour moi je trouve) 😀.

    Tant que j’ai laissé les autres me voir comme ça, je n’ai pas réussi à me sentir légitime et inversement, tant que je me voyais “entre deux eaux” je leur donnais cette image ( je me suis freelancée (mouhahah) après une rupture de contrat difficile personnellement et j’ai un autre projet pro sur le long terme qui n’a rien à voir avec mon activité actuelle de graphiste ). Pour le rythme le matin, j’essaie d’écouter mon corps, si j’ai besoin de me lever tot ou si j’ai encore besoin de sommeil, je continue à dormir et je deborderais sur le soir pour rattraper le travaille pas fini. J’aurai bientôt une pièce dédiée pour mon bureau, je suis sûre que ça me permettra de mieux séparer les choses car il y a encore des tas de fois où je ne ferme pas l’ordi et suis encore un peu en train de bosser dans mon esprit . Et je trouve qu’on a plus facilement tendance à sauter du coq à l’âne quand on bosse tout seul : c’est fatiguant et contre productif (et encore j’ai un des plus gros problèmes de multi tâche en organisant mes emails).

    ^^
    Pour ma part je suis freelance depuis qq temps maintenant, mais je n’ai jamais trop travaillé en pyjama, l’année dernière je travaillais dans un cowoking (obligé de mettre un pantalon) et même en travaillant chez moi j’ai toujours eu besoin de me préparer comme pour aller au bureau. Alors oui je me suis parfaitement reconnue dans ta description, ton point de vue du job à la maison (moi aussi j’ai toujours l’air parfaitement fraiche à l’heure du retour de ma moitié à la maison et pour cause, la plupart du temps j’ai un makeup qui a 10 minutes grand max ;-))
    Pour moi, la question primordiale mais que j’ai mis quasi deux ans à m’avouer c’est l’affirmation de mon statut de freelance. Le podcast était super, tu peux continuer 😁 Idem, je commence ma journée en pyjama, mais pour le coup, comme je ne suis pas couche tard mais couche tôt et bien je commence ma journée à 8h du matin.

    Dans cette optique, j’ai décidé d’examiner les espaces de travail et  habitudes de travail de sept blogueurs spécialisés dans le bricolage, le design et l’amélioration de l’habitat.

    Mais après maintenant 9 ans d’expérience de freelance à la maison à temps partiel, j’ai fini par développer mes petites techniques pour éviter de glandouiller, arrêter de me sentir seule et démotivée et j’arrive même depuis peu à mieux cloisonner ma vie privée et mon travail . Pour le coup pour l’espace de travail, comme je suis retournée chez mes parents (joie…) ma chambre, c’ est mon bureau mais ca me convient, j’ai un espace pour moi contrairement aux dernières années où avec mon copain dans son petit appart. Alors l’organisation n’est pas encore optimale, il faut réussir à tenir le rythme, difficile de passer du bureau au lit directement et de se coucher détendue mais je vais mettre en place tes astuces pour couper après la journée de travail. En ce moment, je prepare mon portfolio, et j’avoue que c’est un peu comme une mission freelance que je me lance à moi-meme, sauf que parfois j’ai des journée en pyjama, la tentation d’internet et de ne rien faire et la culpabilité… comme des jours où je me lève tot je prends une douche et je me prepare comme si j’allais au boulot. Faire une pause pour câliner le chat à tout moment, décider de prendre un bain pour trouver l’inspiration au beau milieu de l’après midi, profiter de ma jolie déco quand je travaille, etc…. Faut vraiment que je m’y mette, et Eleonore c’est pas seuelement en France, enfin, genre en Angleterre il est vrai que les diplômes ils s’en taponnent, ils veulent voir ce que tu sais faire, mais il va quand même y avoir un jugement sur ton âge et tes études, perso en tant que photographe freelance, je glisse sur d’autres terrains comme Marie (set designing, direction artistique) qui me plaisent vraiment beaucoup, mais c’est dur de justifier autrement que visuellement de mes capacitées, vu que mes seules formations c’est les beaux-arts et une année d’école de photo T.
    C’est dur de se sentir légitime en France de toutes façons y a une grosse culture des “diplômes” qui fait qu’on te prend jamais au sérieux si tu as pas fait les bonnes études. Ça rebooste à fond, et on a aussi un groupe Facebook + Whatsapp en comité réduit qui nous aide à vider notre sac ou trouver de bons conseils auprès des autres etc… J’essaye de caler des déjeuners avec les personnes rencontrées aux apéros, ça fait une vraie coupure dans la journée et je reviens toujours ravie et motivée.

    J’ai vite appris à ne pas bosser le week-end et déterminer mon temps de travail pour ne pas devenir tarée, mais rapidement j’ai bossé en atelier, besoin de partager, d’être entourée.

    6 secrets testés et approuvés pour être efficace en télétravail

    J’exerce une profession libérale, je ne bosse pas à la maison mais dans un bureau avec des confrères… Et pourtant, même quand on ne bosse pas chez soi on peut rencontrer certains problèmes (la tentation de surfer sur internet, le fait de commencer un truc et de passer à autre chose avant d’avoir fini, les horaires un peu élastiques…). J’ai alors 1 min pour : 1) Mettre un vrai pantalon ; 2) Mettre un manteau ample (qui pourra cacher mon haut en pilou) ; 3) Ajuster vainement mes cheveux ; 4) Toujours avoir mes lunettes de repos qui me permettent de cacher 30% de mon visage ;).

    La règle c’est de ne pas avoir à les garder toi-même toute la journée – sinon pas de boulot possible hors siestes et les siestes, c’est aléatoire – mais quand ils sont minus tu peux les garder plus longtemps et quand ils sont grands tu peux être présente quand ils sont malades etc. J’ai du squatter mon canapé ou mon lit vraiment peu de fois, je fini toujours par être mal mise et assise au bureau j’ai l’impression d’être beaucoup plus productive et organisée, cela m’évite de divaguer sur mon téléphone, sur internet ou que sais-je aha 🙂. Donc voila, meme si la vie d’entreprise me tente beaucoup depuis des années, l’idée d’être auto-entrepreneure est un sacré challenge que j’aimerais realiser aujourd’hui, meme si certains aspect administratif, impot, charges etc me font peur X_X.

    Mais quand mes filles étaient à la crèche, on pouvait les laisser dormir jusqu’au dernier moment (possibilité d’arriver à la crèche jusqu’à 9h30 chez nous) et maintenant qu’elles sont grandes quelqu’un va les chercher à l’école et gère les après-midi, mais je suis souvent dispo pour les sorties scolaires (quitte à bosser plus tard ces jours-là).
    Commencer la journée de boulot en pyj, se doucher à 12h, avaler un truc vite fait… Ce qui a structuré mes journées c’est le fait d’avoir un enfant, ça oblige à se lever et arrêter de bosser à son retour, quitte à retravailler une fois qu’il est couché.

    Ne pas rester seule, c’est un des trucs qui me faisait le plus flipper, mais là encore, problème résolu grâce aux groupes privés Facebook et à quelques personnes “rencontrées” dessus que je vois aussi dans ma ville. Depuis que je bosse pas mal seule, je suis devenue Shiva : je commence à écrire un post, puis je déniche un problème technique que je résous, puis je vais voir sur facebook si j’ai des réponses sur mon dernier post, ensuite je reviens à mon article, j’ai besoin d’une photo, je la cherche, finalement j’installe un ptit truc pour en faire une, je la retouche, puis je reviens à mon post… Rien d’organisé, trop de choses en même temps.

    Pas un grand écart mais un beau virage qui me mets tous les jours juste à côté de ma zone de confort : je suis sans arrêt confrontée à des demandes qui sont certes l’occasion de développer de nouvelles compétences mais aussi et surtout un challenge. Petit bonus : j’ai enregistré une version de cet article en podcast, pour vous raconter un peu plus en détail ma vie de travailleuse indépendante à la maison, avec en bonus les petites hontes de la vie de freelance . Je n’ai pas encore écouté le podcast mais je trouve que c’est une super idée même si j’adore l’écrit car c’est plus facile de retrouver ce qui m’intérresse 😉.

    Comment travailler à la maison en restant productif : mon petit guide

    Une connaissance m’avait raconté que quand il s’était mis à bosser de chez lui, et bien le matin il allait quand même faire un tour de vélo comme s’il se rendait au boulot avant de travailler .

    J’essaie aussi d’être indulgente avc moi meme et meme si je fail dans la journée sur un artwork qui m’a pris toute la journée, je positive en me disant que ojd j’ai appris quelque chose et que demain je recommencerais ma tache en l’abordant d’une autre manière.

    Salut, moi aussi je trouve ça trop marrant de voir comment bossent les autres, et aux final ça rassure pas mal (je n’ai croisé aucun pratiquant du miracle morning ailleurs que sur la toile, bande de dingos).

    Ahah je compatie, je rentre tout juste dans ma deuxième année de photographe freelance là, du coup j’ai encore pas mal de périodes de creux et dans ces cas là je suis une reine de la procrastination, j’ai beau savoir qu’il y a plein de trucs utiles que je pourrait faire pour utiliser ce temps à bon escient, c’est difficiiiileee.

    Je ne m’en étais pas vraiment rendue compte avant que tu le dises dans ton podcast, alors je vais tenter d’améliorer ce point, notamment dans le but de vraiment “débaucher” le soir.

    Mais pour une façon plus productive de recharger vos batteries, lisez des articles pour vous inspirer, pour en apprendre davantage sur les nouvelles innovations dans votre domaine ou faites un tour dans votre quartier. Et c’est parfois démotivant, quand tu arrives pas à avancer sur quelque chose, ça prend mille fois plus de temps que quand tu peux improviser un petit brainstorming ou simplement demander son avis à quelqu’un. Je crois que ma seule motivation pour m’habiller correctement c’est la possibilité que ma voisine du dessous à la retraite vienne frapper à ma porte subitement et me regarde avec ces yeux inquisiteurs “à cette heure toujours pas bien habillée . Je travaille beaucoup plus que quand j’étais employée, mais j’ai l’impression qu’il n’y a pas de limites à ce que je peux accomplir et le champ des possibles me semble aujourd’hui immense. Bon après ça veut dire au lit vers 22h, mais de temps en temps ça se décale et je crois que j’aime bien avoir des fois un rythme régulier et des fois pouvoir me permettre de rien branler de la matinée ahah #viemaviedefreelance.

    Source : Home Educ. Et quand tu bosses chez toi, tu as personne à qui parler à part ton chat à qui tu finis fatalement par te plaindre de tes clients qui se réveillent au dernier moment pour te réclamer un truc pour hier.
    J’ai bien rigolé à la fin de ton podcast quand tu racontes ta Vraie journée parce que moi aussi je commence en pyjama, et vers 12h je file sous la douche et préparer à manger parce que mon compagnon rentre et quand même… je dois être présentable. Le home office implique rigueur et cela passe par prendre un petit déjeuner correct, prendre une douche, se laver et s’habiller correctement même si un léger laxisme n’est pas inenvisageable. Le repas du midi est lui aussi compliqué, à la va vite mais du coup, ton idée de gyoza à l’air plutôt sympa, davantage que de manger du fromage et du pain 😅 et je me lave souvent sur l’heure du midi ou voire même 17h 😑🙈🙊 je vais tester les petits rituels pour commencer et terminer la journée parce que c’est difficile de la terminer.

    Je suis obligée de me saper un minimum pour emmener mon fils le matin à l’école (et même je me maquille un peu ouais), et puis une fois au boulot, je suis en chausson + poncho (un peu chic, je l’ai payé super cher .

    Par contre moi pendant une grande partie de l’année, je pars à 6h de chez moi, j’ai 1h45 de trajet pour aller à l’école, je rentre rarement avant 20H et je passe des journées comment dire … mouvementées et sans une minute pour moi. Ça fait un drôle de mélange et les livreurs qui ont le privilège de me voir dans mon combo préféré doivent halluciner mais moi c’est mon astuce pour être à l’aise et en même temps présentable en un clin d’œil. Par contre, je suis intéressée par ton truc pour éviter les onglets ” pour plus tard “, car c’est un truc que je fais tous les jours (ces fameux articles féministes) mais je dois en lire 20 %…. Alors que certaines personnes ont besoin de bruit de fond pour travailler, d’autres trouvent que le moindre bruit (un chien qui aboie, une bouche d’aération, des enfants qui jouent) est incroyablement perturbant. Vraiment pas évident surtout quand déjà les trois-quarts des mes proches ne comprennent pas mon travail et pense que je ne glande rien 😅 … Mais la motivation et la passion prennent toujours le dessus✊🏻 Un peu plus d’organisation et un espace de travail voilà ce qu’il me faut . C’est à dire que je met des chemises propres ou des pulls nickels et mon vieux jogging, et quand j’ai un client qui arrive j’ai plus qu’à sauter dans un jean propre pour être parfaite .
    J’ai eu tellement de refus ces dernières années dans les entreprises ( car je recherche ZE premiere experience…) et que le statut auto-entrepreneur commence à m’intéresser fortement…. Je peux maintenant m’en occuper tous les matins et travailler l’après-midi lorsqu’elle va à la crèche, alors bien sur pour réussir à tout faire ça implique de travailler aussi le soir quand elle est couchée, et souvent le week-end pendant que mon mec s’en occupe, mais j’ai cette chance de ne pas avoir à la faire garder des journées entières, de la voir grandir, d’en profiter et ça ça n’a pas de prix. & pour les petites anecdotes je me reconnais tellement ahaha
    C’est vrai qu’au début j’imaginais vraiment que les freelances étaient toujours bien apprêtées etc mais en faite c’est bien un mythe ^^
    Le pyjama et pull pilou pilou je valide avec bien sûr le plaid de mamie sur les jambes x) Ma tenue de travail, après tout pourquoi être serrée dans des vêtements, autant être au plus confort pour encore mieux travailler .

    Show Buttons
    Hide Buttons
    Abonnez-vous à notre newsletter

    Abonnez-vous à notre newsletter

    Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

    You have Successfully Subscribed!